SUD Autoroutes

Forum / Base de données de l'union syndicale SUD Autoroutes
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Abandon de l'écotaxe: taxer les sociétés autoroutières, pas si facile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 338
Date d'inscription : 20/04/2013

MessageSujet: Abandon de l'écotaxe: taxer les sociétés autoroutières, pas si facile   Ven 10 Oct - 9:57

Ségolène Royal a annoncé la suspension de l'écotaxe poids lourds, avant d'indiquer que la priorité pour combler le manque à gagner était désormais "le prélèvement du profit des autoroutes". Une option qui ne convainc pas... Michel Sapin.

Après avoir annoncé la suspension de l'écotaxe jeudi, la deuxième suspension pour cette taxe qui hante la vie politique française depuis huit ans, Ségolène Royal a assuré que sa priorité "reste le prélèvement du profit des autoroutes".
"C'est quand même le bon sens et c'est un principe de pollueur-payeur", a ajouté la ministre de l'Ecologie dans sa conférence de presse jeudi.
Cela n'a rien d'un hasard: l'annonce de Ségolène Royal intervient quelques semaines après la publication d'un rapport au vitriolde l'Autorité de la concurrence sur les profitsdes sociétés d'autoroutes après leur privatisation.
Mais son collègue le ministre des Finances Michel Sapin répliquait le jour-même que tenter de taxer les sociétés autoroutières pour compenser la suspension de l'écotaxe risquait d'être compliqué. Or il faut combler un manque à gagner de 400 millions d'euros.

Les contrats prévoient une compensation en cas de hausse de taxe

"Les sociétés autoroutières ont bénéficié [...] de contrats extrêmement avantageux [...] extrêmement bien faits, ils prévoient que s'il y a une augmentation de fiscalité [...] il doit y avoir une compensation", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Washington.
Or cette compensation serait "l'augmentation du péage", a-t-il poursuivi. "Est-ce que c'est une bonne solution, y compris pour les camions?"
Une autre option serait "de rallonger encore la concession alors que nous trouvons que cette concession est déjà extrêmement avantageuse", explique encore le ministre avant de lancer: "je ne suis pas sûr que ce soit une bonne solution".
Ségolène Royal n'a pour sa part pas précisé si le prélèvement qu'elle envisageait se traduirait par une hausse du prix des péages, que ce soit pour les poids lourds ou pour tous les automobilistes.

Source : L'Express
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sud-asf-brive.com
 
Abandon de l'écotaxe: taxer les sociétés autoroutières, pas si facile
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Critiquée, Royal justifie l'abandon de l'écotaxe
» Jeux de sociétés 2-3 ans
» Représentativité dans la société
» Fraude de €4,9 milliards à la Société Générale
» Épreuve de Société, institutions et vie quotidienne 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUD Autoroutes :: SUD Autoroutes :: Libre expression-
Sauter vers: