SUD Autoroutes

Forum / Base de données de l'union syndicale SUD Autoroutes
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Vinci: bénéfice net en hausse de 2,3%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 338
Date d'inscription : 20/04/2013

MessageSujet: Vinci: bénéfice net en hausse de 2,3%   Sam 8 Fév - 10:09

Le groupe français de BTP et de concessions Vinci a dégagé un bénéfice net en hausse de 2,3% à 1,96 milliard d'euros en 2013, et table cette année sur une "stabilisation" de son chiffre d'affaires et une "légère amélioration" dans la construction.

Le bénéfice annuel est supérieur aux attentes des analystes, selon le consensus compilé par FactSet, qui tablait sur 1,861 milliard d'euros, tandis que le chiffre d'affaires ressort quasi conforme aux anticipations, qui s'élevaient à 40,252 milliards, selon un communiqué. Cette bonne surprise est liée à l'impact positif d'opérations intervenues en fin d'année, précise Vinci, telles la consolidation de la participation portée à 8% dans Aéroports de Paris (ADP), la cession partielle de la participation de Vinci dans le groupe belge CFE, et la restructuration financière des projets autoroutiers grecs Corinthe-Patras et Maliakos-Kleidi.
Toutefois des dépréciations d'actifs et l'augmentation du taux d'impôt sur les bénéfices en France ont réduit l'impact positif de ces rentrées financières, dit Vinci.

Pour l'année en cours, le groupe présidé par Xavier Huillard Contracting dit avoir un objectif d'"amélioration de la performance opérationnelle" mais sans la chiffrer. Il s'attend, dans son activité concessions, à une "poursuite de la tendance à la reprise du trafic sur les autoroutes", et anticipe une "bonne dynamique du trafic aéroportuaire".
Le chiffre d'affaires a lui progressé de 4,4% à 40,3 milliards d'euros l'an dernier, a précisé le groupe, qui estime avoir réalisé des performances financières "meilleures qu'attendu, malgré des conditions météorologiques défavorables et un environnement économique toujours difficile en Europe".
Sans surprise, l'international a été plus porteur que l'activité domestique, avec une hausse de l'activité de 6,4%, contre 3,2% en France.
Le résultat opérationnel courant est ressorti stable à 3,7 milliards d'euros, en dépit "d'impacts comptables défavorables" chez Vinci Autoroutes, liées à l'amortissement des infrastructures nouvellement mises en service, et de charges de restructuration dans la contruction, dues notamment à sa filiale Eurovia.
L'endettement financier net à fin décembre 2013 s'est alourdi de 1,6 milliard d'euros, à 14,1 milliards d'euros.

Source : Le Figaro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sud-asf-brive.com
Admin
Admin


Messages : 338
Date d'inscription : 20/04/2013

MessageSujet: Vinci veut croire à la reprise économique en 2014   Sam 8 Fév - 10:12

Vinci vise une amélioration de sa performance opérationnelle cette année dans le BTP et une reprise du trafic de ses autoroutes.

Le leader mondial des travaux publics a fait état mercredi de résultats en hausse au titre de 2013 et proposera aux actionnaires le versement d'un dividende de 1,77 euro par titre, soit 50% du résultat net par action, stable sur un an.

"Sur le plan des marges, Vinci table sur une légère amélioration (en 2014, NDLR) dans le contracting, les difficultés ponctuelles rencontrées en 2013 dans certains pôles, ayant été, pour l'essentiel, traitées. L'Ebitda (résultat avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement) de Vinci Autoroutes devrait se maintenir à un bon niveau", peut-on lire dans un communiqué.

"La cession d'une participation majoritaire au capital de Vinci Park impacterait positivement le résultat", ajoute le texte.

L'entreprise attend au début février des offres fermes pour le rachat de ces activités de parking, trois à quatre repreneurs potentiels étant toujours en lice, selon des sources proches du dossier.

Ces sources ont indiqué que Vinci espérait que cette cession permettrait de valoriser Vinci Park à quelque deux milliards d'euros.

Vinci, propriétaire de plusieurs réseaux d'autoroutes comme ASF ou Cofiroute, a en outre précisé mercredi que des discussions engagées avec l'Etat se traduiraient probablement par le lancement d'un plan d'investissements complémentaires de près de deux milliards d'euros en contrepartie d'un allongement de la durée de ses contrats de concession.

Le lancement de ce plan pourrait intervenir au premier semestre.

A structure comparable, les ventes de Vinci en 2014 devraient se stabiliser par rapport à celles de 2013. L'an dernier, le chiffre d'affaires a progressé de 4,4% à 40,34 milliards d'euros.

Le résultat net a augmenté de 2,3% à 1,96 milliard d'euros tandis que les prises de commandes ont totalisé 34,4 milliards d'euros, en hausse de 5,2%.

Les analystes interrogés par Reuters attendaient en moyenne un résultat net de 1,88 milliard d'euros et un chiffre d'affaires de 40,2 milliards.

L'endettement financier net de Vinci au 31 décembre 2013 atteignait 14,1 milliards d'euros, en augmentation de 1,6 milliard d'euros sur 12 mois.

Source : Boursorama
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sud-asf-brive.com
Admin
Admin


Messages : 338
Date d'inscription : 20/04/2013

MessageSujet: Vinci cherche de nouveaux relais de croissance à l’international   Sam 8 Fév - 10:14

Vinci a agréablement surpris les marchés jeudi, après la publication de résultats 2013 au-dessus du consensus des analystes financiers et des perspectives d’activité favorables pour l’exercice en cours. Le titre du géant français du BTP progressait ainsi de plus de 5 % en fin de matinée, à 50,71 euros, l’ensemble des analystes émettant des avis positifs sur la valeur. Pour un chiffre d’affaires de 40,3 milliards d’euros l’an dernier, en hausse de 4,4 % par rapport à 2012, le groupe que préside Xavier Huillard a dégagé un résultat net de 1,96 milliard, en progression de 2,3 %.
En 2014, Vinci envisage une stabilisation de son chiffre d’affaires à structure comparable. Dans le pôle construction, qui bénéficie d’un carnet de commandes en hausse de 5,2 % sur un an à 34,4 milliards d’euros, le groupe prévoit une « légère amélioration » de ses marges, l’essentiel des problèmes intervenus l’an dernier ayant été traité, notamment en Allemagne et en Pologne. Le pôle concessions devrait quant à lui bénéficier, d’une part, de la poursuite de l’amélioration du trafic autoroutier (il s’est redressé de 1,1 % l’an dernier), d’autre part des perspectives toujours favorables dans l’aérien (la filiale Vinci Airports a vu son trafic passagers progresser de 6,6 % en 2013).
Réalisant encore 62 % de son chiffre d’affaires en France, Vinci ne s’attend pas à y connaître une activité soutenue cette année. En particulier, a souligné Xavier Huillard devant la presse, les travaux effectués pour les collectivités locales devraient pâtir du cycle électoral (les chantiers ralentissent traditionnellement dans la foulée des municipales, avant de se redresser dans le courant de la nouvelle mandature). Par ailleurs, et malgré la signature à l’automne dernier d’un protocole d’accord entre l’Etat et les sociétés concessionnaires d’autoroutes sur un plan de relance se traduisant, en échange d’un allongement de la durée des concession, par 3,6 milliards d’euros de travaux dont près de 2 milliards pour Vinci Autoroutes, le groupe ne s’attend pas à ce que ces chantiers démarrent avant 2015. Le plan de relance doit en effet être préalablement validé par la Commission européenne.

Développement dans la gestion aéroportuaire

Dans ces conditions, Vinci entend trouver de nouveaux relais de croissance en accélérant à l’international, principalement hors d’Europe. Ainsi en Afrique, le groupe compte-t-il, à partir de sa présence dans la construction de routes, déployer ses autres métiers plus systématiquement. Vinci compte aussi poursuivre son développement dans la gestion aéroportuaire. Grâce au rachat l’an dernier de l’entreprise portugaise ANA, « nous gérons désormais 43 millions de passagers par an, ce qui nous donne la taille critique pour répondre aux grands appels d’offres », a souligné Xavier Huillard. Vinci est ainsi candidat à la prise en concession de l’aéroport de Santiago du Chili, dont la capacité doit être doublée, et à la construction d’un nouvel aéroport à Cuzco au Pérou. L’ancienne capitale des Incas est une importante destination touristique, du fait notamment de sa proximité avec le site du Machu Pichu.

Source : Les Echos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sud-asf-brive.com
Admin
Admin


Messages : 338
Date d'inscription : 20/04/2013

MessageSujet: Reprise du trafic et des bénéfices sur l'autoroute   Sam 8 Fév - 10:23

Vinci ne déçoit jamais : sur les réseaux ASF, Escota et Cofiroute, le trafic a globalement progressé de 1,1% en 2013. Le trafic des véhicules légers a bien plus repris que celui des poids lourds (+1,3%, +0,2% pour les camions), plus particulièrement sur le réseau ASF. La société mère explique cette embellie par "l'ouverture du dernier tronçon de l'A89" et par un retour significatif des camions sur le réseau à compter du second semestre de l'an dernier.

Trafic en hausse rime forcément avec péages à l'avenant : +3,3% de hausse du chiffre d'affaires, grâce évidemment à la reprise du trafic mais aussi "à la poursuite de la montée en régime du duplex A86 (+0,1%) et aux effets tarifaires" indique le groupe. Les recettes dues aux péages atteignent 4,5 milliards d'euros !

Vinci ne s'attendait pas à un tel résultat :"Vinci a réalisé en 2013 de bonnes performances financières, meilleures qu'attendues" explique toujours le groupe. Le taux de "résultat opérationnel sur activité" de Vinci autoroutes baisse, toutefois. Il passe de 45,4% à 44,2%, mais demeure satisfaisant car "une bonne maitrise Reprise du trafic et des bénéfices sur l'autoroutedes charges opérationnelles a permis d'atténuer les effets négatifs de l'augmentation des charges d'investissement (...) ainsi que la hausse de 50% de la redevance domaniale à compter du 2e semestre 2013."

La charge maîtrisée

Que peut signifier une "bonne maîtrise des charges opérationnelles" ? Un syndicat des Autoroutes du sud de la France (ASF) apporte un éclairage. Le mois dernier, le président de Vinci autoroutes Pierre Coppey a réalisé un habituel tour de France de présentation des vœux au personnel. Ce syndicat a appelé ses troupes à briller par leur absence : "Le but de ce boycott est de permettre à chacun d'exprimer, par son absence, sa forte opposition à la politique destructrice d'emplois et de postes de travail" a dénoncé le syndicat dans un communiqué. Avant de pointer une supposée "course effrénée à la rentabilité" de Vinci pour justifier une telle attitude...

Source : L'Argus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sud-asf-brive.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vinci: bénéfice net en hausse de 2,3%   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vinci: bénéfice net en hausse de 2,3%
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hausse des impôts locaux de 2,9 %
» Effectifs 2013 en légère hausse: + 192 gendarmes et + 288 policiers
» législation curseur de hausse sur arme ex-réglementaire
» La natation
» TVA Sociale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUD Autoroutes :: SUD ASF Brive :: Vinci-
Sauter vers: